Goethe aurait-il embrassé l'islam ?

Publié le par fouzi

Goethe aurait-il embrassé l'islam ?

 

Goethe: le plus éminent poète allemand s'intéressait à l'Islam


Sur son lit de mort, le 22 mars 1832, le grand écrivain et scientifique Johann Wolfgang von Goethe esquissa "des signes en l'air avec son index", comme le rapporte l'un de ses biographes. Ceux qui l'entouraient y virent un "W", la première lettre de son second prénom. Mais certains musulmans sont convaincus que Goethe – à peine conscient et trop faible pour parler – écrivait en réalité le signe arabe signifiant Allah. La vérité ne sera probablement jamais établie. Or, 175 ans après le décès de Goethe, le lien étroit qui attachait le plus grand poète allemand à l'Orient et à l'Islam apparaît peu à peu.
Goethe est un enfant de "l'Aufklärung", les Lumières allemandes, qui propageait la tolérance religieuse. Il paraît acquis qu'il lut le Coran alors qu'il était étudiant en droit et le considéra équivalent à la Bible. La germaniste Katharina Mommsen estime cependant que Goethe, au-delà de l'esprit de son époque, se sentait personnellement proche de l'Islam, dont il partageait intimement le message principal de la fatalité et de la révélation de Dieu à travers la nature. "Ici encore je cherche le soutien de l'Islam, c'est tout ce que je puis dire", écrivit-il à l'âge de 70 ans lorsque sa belle-fille tomba gravement malade – et des témoignages similaires nous sont parvenus pour chaque phase de son existence.

Goethe, poète allemand, au sujet de la grandeur du Coran déclare :

« Pendant de longues années, les prêtres de l"impiété nous ont privés des richesses du saint Coran et nous ont caché la grandeur de son Prophète, grâce aux progrès de la science cette sottise a été dévoilée et ce livre extraordinaire a réussi à attirer l’attention de tous au point de devenir la base de la pensée ».
« Aussi chaque fois que nous le lisons, dès le commencement, il (le Coran) nous rebute. Mais soudain il séduit, étonne et finit par susciter l’admiration. Son style, en harmonie avec son contenu et son objectif, est sévère, grandiose, terrible, à jamais sublime. Ce livre continuera d’exercer une profonde influence sur les temps à venir » J.W. Goethe,cité dans “Dictionary of Islam” de T.P. Hughes, p. 526

Commenter cet article

SNK59 05/03/2016 10:20

salam,

Je pense plutot qu'il a fait la shahada avec son doigt!!!!!!!